image du film.LE NAUFRAGÉ ET LE PRISONNIER (CARNET FILMÉ : 24 mai 1983 – 26 juin 1983)

Année : 1983. Durée : 1 H 16'

Fiche technique :
Réalisation, image, conception sonore, montage : Gérard Courant.
Production : Gérard Courant, Les Amis de Cinématon, La Fondation Gérard Courant.
Interprétation : Philip Dubuquoy, F.J. Ossang, Gina Lola Benzina, Raoul Gaboni, Michel Battle, Louella Intérim, Joël Barbouth, Anna, Bilio Tsoucala, Frédéric Mitterrrand, Bernard Léonard, Henri Alekan, Dominique Noguez, Joseph Morder, Vincent Tolédano, Ursula Straub, Jean-Pierre Bouyxou, Peter Kubelka, Valérie Uttscheid, Epi Melopoulou, Françoise Michaud, Benoît Couchepin, Semya Friedlaender, François Gauthey, Claudia Isler, Renaud Lieberherr, Sabine Pirolt, Juliana Saenz, Christine Tschanz, Claude Wampfler, Claude Oeuvray, Nathalie Beurret, Françoise Cartier, Jaques Dutoit, les groupes punk MKB Fraction Provisoire, Lucrate Milk.
Tournage : Paris (France), Plaisir (France), Puteaux (La Défense, France), Metz (France), Vienne (Autriche), Munich (République Fédérale d’Allemagne), Bienne (Suisse).
Format de tournage : Super 8 mm.
Format de diffusion : Vidéo numérique.
Pellicule : Kodachrome, Fujicolor.
Procédé : Couleur.
Collection publique : BnF (Bibliothèque nationale de France), Paris (France).
Restauration :
-BnF (Bibliothèque nationale de France), Paris (France).
-Les Amis de Cinématon, Montreuil (France).
Dédicace : Le film est dédié à F.J. Ossang.

Présentation >>>

Avec Le Naufragé et le prisonnier (24 mai 1983 au 16 juin 1983), je poursuis ma quête frénétique de voyages et de filmages. Cet épisode des Carnets filmés est la continuation du précédent (Printemps météore) avec le tournage des Aventures d'Eddie Turley dont les protagonistes sont Philip Dubuquoy et Françoise Michaud.

(Gérard Courant)

Critique >>>

L'INQUIÉTUDE EST SAISIE

« Rue d'enfer » et « destroy », trois mots pour le monde d'aujourd'hui ? L'année 1983 fut-elle signifiante par son insignifiance ? Sommes-nous condamnés à reproduire des images qui vont plus vite que nous dans un monde pas si rapide qu'on le proclame ? Le visage presque serein de Françoise Michaud fait du bien. Presque ? L'inquiétude est saisie : « Que sera ma vie ? » Une vie de « presque ».

(Alain Paucard, 24 septembre 2021)

 


gerardcourant.com © 2007 – 2021 Gérard Courant. Tous droits réservés.