image du film.LE NOUVEAU DÉSERT (CARNET FILMÉ : 1er mars 1998 – 26 novembre 1998)

Année : 1998. Durée : 1 H 11'

Fiche technique :
Réalisation, image, concept, partition sonore, montage : Gérard Courant.
Production : La Fondation Gérard Courant, Les Amis de Cinématon.
Interprétation : Georges Londeix, Thierry Bourguignon, Pauline Londeix, Pierre Merejkowsky, François Rosolato, Gérard Courant, Régis Audigier, Solange Mounier, Solange Fargier, Caroline Pérel, Bernard de Chanaleilles, Jean Mounier, Serge Fargier, Lisa Courant, Catherine Chauve, Françoise Chauve, Jean-Marie Chauve, Michel Courant, Carole Saint Cyr, Stefan Saint Laurent, Jason Saint Laurent, Lieven Debrauwer, Olga Samolevskaya, Milada Kovacova, Richard Skryzak, Dominique Pautre, Jean Breschand, Jean-Claude Zullo, Jean-Claude Moireau, Ségolène Point, Daniel Habrekorn, Yann Rudler, France de Griessen, Ali Akika, Jacques Rémus, Katja Sambeth, Roland Lethem, Pierre Pitiot, Thierry Le Merre. Tournage : 1er mars 1998 au 26 novembre 1998 à Paris (France), Saint-Maurice (France), Ris-Orangis (France), le Vivarais (France), Lachamp-Raphaël (France), Mézilhac (France), Burzet (France), Bilieu (France), col du Banchet (France), Toronto (Canada), Niagara (Canada), Dunkerque (France), Bruxelles (Belgique), Montpellier (France), Quimper (France), l’île Tudy (France).
Format : Super 8 mm.
Cadre : 1,33.
Pellicule : Kodachrome.
Procédé : Couleur.
Caméras : Bauer, Nizo
Collection publique : BnF (Bibliothèque nationale de France), Paris (France

Présentation >>>

Ce nouvel épisode des Carnets s'intitule Le Nouveau désert (4 mars 1998 au 26 novembre 1998). Ce sont des années de maturité cinématographique dans un monde qui se cherche et qui n'a pas retrouvé ses marques suite à l'effondrement puis à la disparition de l'U.R.S.S. et de ses satellites communistes. C'est une période d'indécision, incertaine. Est-on heureux ? Est-on malheureux ? Personne ne le sait vraiment.
Je voyage, filme, regarde les événements qui se présentent devant ma caméra. Mais je ne retiens que les plus insignifiants ou les plus insolites, ceux qui ne font pas l'Histoire mais qui sont mon histoire.
Mon oeil s'attarde sur ce que les autres ne regardent pas, sur la banalité des choses, sur ce que la télévision et le Cinéma de Consommation Courante ignorent.

(Gérard Courant)

Critique >>>

PROLOGUE

Le Nouveau désert débute par le prologue d'une course cycliste. C'est une course "contre la montre" sur une distance courte. Le cinématon est un prologue.

(Alain Paucard, 23 mai 2022)


 


gerardcourant.com © 2007 – 2022 Gérard Courant. Tous droits réservés.